aace
Fr | En   AAEC_AFRICAN Africanalliance AACE
 

MEMBRES

 

MADAGASCAR - GASYNET

MADAGASCAR
GASYNET

 

Manager

 

Cedric CATHELINE
Managing Director

 

Historique

 

L’administration des douanes malagasy, plus que centenaire aujourd’hui, affiche depuis quelques années une forte volonté de changement. En effet, depuis la tenue d’un symposium en janvier 2005, elle s’est progressivement engagée sur la voie d’un laborieux processus de réforme et de modernisation pour pouvoir contribuer à la facilitation du commerce international et à la compétitivité de l’économie nationale.
La volonté de l’Administration des Douanes de Madagascar de se conformer aux impératifs dictés par les standards modernes du commerce international, la motive à mettre en œuvre dans un premier temps la stratégie de modernisation de 2005-2007.
Les premiers résultats en furent bénéfiques. Cela s’est, entre autres, traduit par :

  • La mise en œuvre du nouveau système informatique de dédouanement Sydonia++ de la CNUCED (Commission des Nations Unies pour le Commerce et le Développement)       
  • L’installation de scanners dans les principaux points de dédouanement (ports de Toamasina et aéroport d’Ivato) au titre de la sécurisation de la chaîne logistique du commerce international à partir du mois de juillet 2005 ;
  • La continuation sous une forme encore plus innovante de la collaboration de la douane malgache avec la SGS à travers la création de la société malgache GasyNet.

La société GASYNET
Malagasy Community Network Services S.A. (GasyNet) est né d’un partenariat public privé entre le Gouvernement de la République de Madagascar et la SGS – Société Générale de Surveillance S.A. Il a été conçu pour mobiliser les ressources techniques, technologiques et financières devant contribuer à poursuivre les efforts pour une utilisation plus poussée des technologies de l’information, notamment au niveau du commerce transfrontalier.

Sa vision
Créer un environnement à travers lequel il est possible de développer une dynamique de facilitation où les échanges de données ainsi que les contrôles réglementaires ne constituent pas une entrave au commerce transfrontalier.

Sa mission et ses objectifs
La Douane s’est fixé comme objectifs :

  • La facilitation des opérations en douanes par l'utilisation des moyens technologiques modernes ;
  • La modernisation de l'Administration des Douanes ;
  • La participation active dans l'intégration régionale.

C’est ainsi que dans chacun de ses projets, GasyNet s’atèle à :

  • participer aux efforts de simplification et de facilitation des procédures administratives,
  • compléter (si besoin) les dispositifs en place en comblant les processus non informatisés, et en reliant les systèmes entre eux,
  • établir les fondations d’un système e-gouvernement,
  • et finalement, assurer, de la meilleure façon que possible, la pérennisation de l’ensemble.

GasyNet n’apporte donc pas qu’une simple solution technologique, mais une solution complète de facilitation basée sur des méthodes et des approches éprouvées.
Les projets entrepris entrent parfaitement dans le cadre de cette vision et contribuent sans conteste à l’accroissement de l’avantage compétitif de Madagascar en convergeant vers la mise en place d’une administration moderne, au service de l’économie nationale, de la société civile et de l’ouverture sur le monde grâce à l’exploitation du guichet unique virtuel TradeNet.

Ses principales réalisations

  • La mise en place du Bordereau de Suivi des Cargaisons (Cargo Tracking Note) qui permet à la Douane de préparer et d’anticiper les opérations de dédouanement (www.bscmg.com)
  • La mise en œuvre et la gestion des scanners des sites de Tamatave, Ivato, Majunga, Tuléar et bientôt Soarano qui, utilisés en combinaison avec des outils de gestion de risque permet de faciliter les contrôles et sécuriser les échanges commerciaux. Cela contribuera par ailleurs à l’augmentation de la compétitivité et de l’attractivité des ports et aéroports malagasy.
  • La mise en place de la plateforme informatique TradeNet (juin 2007) qui relie tous les acteurs de la procédure de dédouanement pour faciliter les échanges de données et aboutir à une simplification et une sécurisation de tout le processus.

Organigramme et personnel clé
GasyNet compte une centaine d’employés répartis entre le siège et les différentes antennes (Ivato, Soarano, Toamasina, Mahajanga, Toliary, Antsiranana).

Compte tenu de la technicité des projets et de la diversité des tâches, l’équipe est entres autres composée de jeunes techniciens de très bon niveau (administrateurs infrastructures et réseaux, administrateurs de base de données, informaticiens) et d’un personnel qualifié en gestion, tous dotés d’une très grande capacité d’adaptation.

 

Présentation

 

malga-carte

Le système TradeNet et ses perspectives
Le système TradeNet couvre actuellement les principales villes du pays (Antananarivo, Toamasina, Mahajanga, Antsiranana et Toliary), ce qui représente près de 98% du volume des opérations d’importation.
Il relie d’une part les commissionnaires agréées aux différents bureaux de douane, et d’autre part les bureaux de douane aux terminaux à conteneurs, aux sites scanner et inspection pour les formalités de contrôle, et au système bancaire pour le règlement des droits et taxes (banques primaires, banque centrale et Trésor).

Des projets sont en cours pour :

  • d’une part, étendre le système sur 6 autres villes, Antalaha, Betainomby, Morondava, Nosy-Be, Sambava et Vohémar,
  • d’autre part, y ajouter les consignataires de navire, les différents organes de contrôle, les différentes administrations concernées par la procédure de dédouanement et l’Institut National des Statistiques,
  • et finalement, en élargir le champ d’application à d’autres Administrations.

Les impacts de la mise en place du système se traduisent par :

  • la réduction du délai de dédouanement qui se situe aujourd’hui, et dans 90% des cas, à 1 jour ouvrable pour les expéditions aériennes et 2 jours pour les expéditions maritimes ;
  • l’augmentation de la transparence au sein de la procédure ;
  • le renforcement de la collaboration entre l’Administration des Douanes et le Secteur Privé dans le cadre d’un processus d’amélioration continue des performances,
  • et la progression des recettes douanières.

Extrait du Rapport No : 46449-MG « Madagascar, A la recherche du temps perdu vers une croissance soutenue et équilibrée – Mémorandum Economique sur le Pays – Volume 1 : Rapport Principal », Banque Mondiale, Décembre 2008
« La réduction des délais de dédouanement est encourageante (…). Ils relèvent une forte amélioration par rapport aux délais qui avaient été reportés dans Doing Business 2007 puisque le délai moyen semble s’être raccourci de 19 jours (même si une comparaison est rendue difficile par les différences méthodologiques).
Sur le plan régional, le délai de dédouanement au port de Toamasina apparaît sensiblement meilleur que celui reporté dans d’autres ports africains tels que Mombassa, et place Madagascar aujourd’hui au même niveau d’efficacité que l’Ile Maurice en 2007 ».

En bref,
L’Administration des Douanes Malagasy, par suite à la mise en œuvre de ce projet ambitieux qu’est la mise en place de TradeNet peut désormais se hisser au rang des administrations modernes (intervention humaine réduite, réduction des documents, transparence et disponibilité des données en temps réel) et en faire profiter le secteur privé (procédures facilitées, transparence, économie de temps et réduction des coûts).
Le système TradeNet, en venant s’ajouter aux autres projets initiés par l’Etat (SIGFP, SIGTAS etc.) peut également servir de fondation pour un système e-gouvernement.

Malagasy Community Network Services S.A. Immeuble Ariane 5A, Enceinte Galaxy Andraharo BP 1430 – Antananarivo 101 Tél. (261) 20 23 564 10 Fax. (261) 20 23 564 14 www.gasynet.com
partenairesATPC UNECAwbguemoabadpaa